Proin eleifend volutpat massa, vitae venenatis quam cursus sit amet. Aenean sed lacus enim. Fusce adipiscing tristique lorem, non pellentesque nisi porta elementum. Pellentesque

 | 

Sara Bibi 8 ans, chrétienne persécutée au Pakistan

Une famille chrétienne pakistanaise a été contrainte de fuir de chez elle, après que leur petite fille de 8 ans ait été battue et enfermée dans les toilettes de l’école pendant des heures.
Une famille chrétienne pakistanaise a été contrainte de fuir de chez elle, après que leur petite fille de 8 ans ait été battue et enfermée dans les toilettes de l’école pendant des heures.
Une famille chrétienne pakistanaise a été contrainte de fuir de chez elle, après que leur petite fille de 8 ans ait été battue et enfermée dans les toilettes de l’école pendant des heures.

Une famille chrétienne pakistanaise a été contrainte de fuir de chez elle, après que leur petite fille de 8 ans ait été battue et enfermée dans les toilettes de l’école pendant des heures. Elle a été accusée d’utiliser les toilettes réservées aux musulmanes. Le British Pakistani Christian Association (BPCA), une association humanitaire basée à Londres, rapporte que Sara Bibi, la plus jeune des 5 enfants, a été exclue de l’école du Gouvernement de Samundari, dans la province du Penjab, après avoir été accusée d’utiliser les mêmes toilettes que ses camarades de classe musulmanes.

Il est répandu dans les mentalités et communautés musulmanes au Pakistan que les chrétiens sont impurs. Les camarades de Bibi l’ont accusées d’avoir « pollué » leur toilette. Après avoir informé la directrice d’école, Zahida Rana, que Bibi avait utilisé les toilettes ‘musulmanes’, Bibi a été grondée verbalement, et corrigée sévèrement par la directrice.

« Tu es chrétienne, une infidèle », a crié Rana à Bibi. « Comment oses-tu utiliser les mêmes toilettes que les filles musulmanes ? »

Même si Bibi a plaidé son innocence, Rana a battu Bibi et l’a enfermée dans les salles de bains, pendant plus de trois heures jusqu’à la fin de la journée de classe. « Les rapports de la matinée mettent en lumière que la haine envers les chrétiens est instillée dès le plus jeune âge, » explique le rapport de l’Association chrétienne pakistanaise. « Ce statut de paria est prévalent au Pakistan pour les chrétiens. »

Bien que l’officier de Police local, ait dit que son département n’avait pas reçu de plaintes de la part de la famille, et qu’aucune action n’ait été prise contre Rana ou l’école, Bibi et sa famille ont été contraints de se cacher et ont reçu plusieurs menaces et des allégations blasphématoires. Ce type d’allégations ayant des conséquences légales très sérieuses au Pakistan, pouvant conduire à des violences et à des meurtres, comme notamment l’assassinat de minorités religieuses, la famille a décidé qu’elle serait plus en sécurité en habitant ailleurs.

L’Association a rencontré la famille pour évaluer le montant dont ils auraient besoin pour les soutenir dans leur projet de déménagement. BPCA a donc mis sur pied une campagne pour soutenir cette famille ainsi que d’autres chrétiens persécutés du Pakistan. En plus de cette action, BPCA fait circuler une pétition appelant les pakistanais à créer des écoles où les minorités ne seraient pas diabolisées.

« On nous demande souvent pourquoi les chrétiens sont autant illettrés, avec seulement 7% qui atteignent un niveau suffisant. Quand on voit le genre de maltraitance, de harcèlement et de violence que subissent les chrétiens, et ce quotidiennement, on peut comprendre, » confie le président de BPCA, Wilson Chowdry. « Cette haine agit de haut en bas, à travers les établissements éducatifs, et laisse les chrétiens démoralisés et découragés. »

Cette situation alarmante est exacerbée avec quelques 700 jeunes filles chrétiennes enlevées, violées et forcées à rentrer dans une union islamique par an, la majorité d’entre elles sont kidnappées après avoir rejoint les jeunes musulmanes de leur école, dans une sortie ». Chowdhry continue : « L’enseignement nourrit cette haine des minorités, en les caricaturant et en les diabolisant. Sous une telle hostilité, quelle chance y-a-t-il pour ces minorités d’éduquer les générations à venir ? »

Même si la Police locale mène son enquête, les législateurs pakistanais ont ordonné une enquête sur les mauvais traitements reçus par Bibi à l’école. Le président du Sénat pakistanais a également ordonné qu’une enquête soit faite. Raja Muhammad Zafarul, le leader du Parlement pakistanais était mécontent après avoir lu le récit de l’enquête. Il a ordonné une rencontre entre l’officier du District, Bibi et sa famille.

Source: https://www.infochretienne.com/sara-bibi-8-ans-chretienne-persecutee-au-pakistan/

Autres actualités

auteurs